Archives de catégorie : Doctorant.e.s

MARGAUX Dumas

dumas.margaux[at]hotmail.fr

Titre du projet de thèse:

Le mobilier d’art spolié par les nazis et sa restitution (1940-1957)

Résumé de la thèse:

Mon travail de recherche consiste en une étude des spoliations de biens mobiliers pendant la Seconde Guerre mondiale. Les biens mobiliers dont il est question peuvent être des objets d’art ou des objets « communs » qui meublent le quotidien des victimes de spoliation et de pillage. Ce travail, en analysant les modalités de l’organisation de la spoliation à grande échelle (plus de 38 000 logements vidés à Paris) permet d’interroger les circulations des objets en Europe pendant cette période, et les valeurs symboliques et économiques qu’ils représentent. Le travail réalisé dans les archives permet de mieux appréhender l’organisation de la logistique nazie d’appropriation des biens des « ennemis du Reich » et les usages sociaux et politiques des objets, notamment des biens culturels et les enjeux esthétiques et politiques qui s’y attachent.

Mes recherches m’ont aussi amenée à étudier les archives des services de restitution aux Archives Nationales et aux Archives diplomatiques, qui ont été mis en place en France dans l’immédiat après-guerre. Cela m’a permis d’éclairer sous un nouveau jour les efforts de restitution et leurs organisations, ainsi que le rôle joué par ces processus dans la gestion de la réparation des crimes pendant la guerre, ainsi que celle des responsabilités. Les dossiers de demandes de restitution sont aussi des sources essentielles et apparaissent des témoignages de l’Occupation allemande. Par ailleurs, si l’on considère le goût comme un facteur constitutif de la création d’une identité d’un groupe social, ce travail sur les éléments envoyés aux services de restitution par les victimes de spoliation, et notamment sur les inventaires et les photos et dessins permet une analyse des intérieurs et donc des questions de goûts à l’œuvre dans les contextes d’appropriation de biens. Il s’agit donc d’étudier la circulation d’objets et la représentation artistique, sociale et politique que se font différents acteurs de ces objets, et aussi une étude de la mémoire véhiculée par ces objets dans une logique de matérialité de la mémoire et du passé.

Directrices de thèse et universités:  Sophie Coeuré (Université de Paris-Diderot), Bénédicte Savoy (TU Berlin; Collège de France)

Année de début de thèse : 2018

Page personnelle