Tous les articles par wagner10

Léna PICAN

lena.pican[at]ehess.fr

Titre du projet de thèse :

Du retour sans origine : les savoirs européens modernes et la circularité (1750-1850).

Résumé du projet de thèse : 

Ma réflexion s’inscrit dans les mutations épistémologiques propres aux Lumières dont j’étudie les conséquences pour les savants. Je pense ici à la temporalisation des savoirs décrit par Koselleck, à l’intérêt grandissant pour leur dimension vitale des objets ou encore à l’exigence d’objectivité décrite par Daston et Gallison. L’hypothèse qui aiguillone mon travail est que ces mutations impose aux savants la construction consciente des objets qu’ils étudient et sur lesquels ils semblent n’avoir plus prise. A l’intérieur de ce cadre très général, je m’intéresse à trois acteurs germanophones : Goethe (en particulier ses travaux de botanique et d’anatomie), Lavater et sa science physiognomique et le pédagogue Basedow. Le point commun de ces acteurs est un voyage effectué le long du Rhin en 1774. Ce voyage est un espace de collaboration intense où des portraits sont dessinés, des poèmes écrits, des relations nouées et où la mobilité même semble être un gage de créativité. J’étudie les oeuvres respectives de ce trois acteurs à travers le prisme de l’image, oeuvres  que je conçois comme le prolongement de ce voyage.

Directrice de thèse : Catherine König-Pralong

Année de début de thèse : 2022

Lien vers une page Internet : 

https://cak.ehess.fr/membres/lena-pican

Publications : 

L. Pican, « Rainer Loose, Gustav Schübler (1787–1834)-Professor für Naturgeschichte und Botanik in Tübingen, Stuttgart, Franz Steiner Verlag, 2022.