Elise Mazurié

 elise.mazurie[at]ehess.fr

Titre de la thèse :

Occuper l’Allemagne, représenter la France? (Ex-)soldats colonisés dans l’armée française dans la Zone Française d’Occupation, 1945-milieu des années soixante

Résumé de la thèse :

Ce projet de thèse a pour objet les soldats algériens, marocains et tunisiens présents dans l’armée française d’occupation en Allemagne entre 1945 et 1955. A partit de sources administratives, militaires et privées françaises, allemandes ainsi qu’issues des pays d’origine des soldats, il sera tenté de retracer leurs expériences de cette période d’occupation en Allemagne en inscrivant cette dernière à la fois dans la longue durée de leurs parcours de vie et des histoires contemporaines de tous les pays concernés, mais aussi dans les contextes immédiats de la Guerre Froide et des décolonisations. Les interactions au sein de l’armée de ces soldats avec les soldats métropolitains et colons présents dans les mêmes garnisons, ainsi qu’avec la population civile allemande, et les perceptions mutuelles entre ces différents groupes sociaux feront l’objet d’une attention particulière. Il sera tenté de répondre à la question de l’impact du stationnement de ces soldats en tant que représentants de la France en Allemagne occupée sur leur identité, notamment politique et sur leur rapport à la citoyenneté ainsi qu’aux pratiques y étant liées.

Dans cette optique sera également analysée la manière dont la transposition de la relation entre métropole et colonie dans un pays tiers occupé a pu potentiellement donner lieu à des renversements de hiérarchies dans la relation triangulaire entre soldats colonisés, armée française et population allemande, et quelles en ont été les conséquences sur chacune de ces parties.

A travers l’études des réactions de la population allemande à la présence de ces soldats et des interactions, ce sont également les rapports de cette dernière à sa propre histoire coloniale ainsi qu’à l’histoire récente du nazisme qui transparaissent et seront analysés. Ainsi, une attention particulière sera accordée aux comparaisons historiques, notamment avec le cas de précédence de l’occupation de la Rhénanie après la 1ère Guerre Mondiale.

Directeurs de thèse et universités : Alessandro Stanziani, EHESS, Jörn Leonhard & Manuela Boatcă, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg 

Année de début de thèse : 2021 

Page personnelle