Sanja Beronja

sanja.beronja[at]ehess.fr

Titre de la thèse :

Parcours de vie des fondateurs des start-up à Berlin et à Paris

Résumé de thèse:

La création exponentielle de start-up au sein de nos sociétés contemporaines n’est pas sans évoquer la Fièvre de l’or du 19e siècle. Les deux mouvements sont nés en Californie et ont attiré un nombre important de personnes séduites par la perspective d’enrichissement. Mais, à partir des années 2000, la fièvre de la start-up dépasse largement les seules frontières étatsuniennes pour s’exporter mondialement. En France en effet, le nombre de jeunes qui choisissent un parcours professionnel d’entreprenariat en 2013 est le plus élevé parmi les pays de l’OCDE. Outre-Rhin, si on en croit la presse, une start-up est créée toutes les vingt minutes à Berlin. Encore cibles des critiques des entrepreneurs pour leur « manque de culture entrepreneuriale », la France et l’Allemagne semblent pourtant offrir un terrain favorable aux entrepreneurs pour la création des start-up, et ce depuis plusieurs années. En quoi les structures d’opportunités de ces deux pays freinent-elles ou au contraire, encouragent-elle la création de start-up ? Et quels sont les profils d’acteurs qui s’engagent dans ce parcours ? Pour répondre à ces questions, cette étude propose donc de retracer les parcours biographiques des fondateurs de start-up de la finance à Paris et à Berlin par le biais d’entretiens approfondis. Nous analyserons en particulier les conditions de construction de leur « capacité » (Sen, 1999) à entreprendre au fil de leur parcours professionnels. Cette étude aura pour terrain les start-up regroupées au sein de deux organismes : initiative France Fintech à Paris et la plateforme FinLeap à Berlin.

Directrice de thèse et université : Bénédicte Zimmermann (EHESS Paris, Centre Simmel)

Année de début de thèse : 2018

Publications:

  • Publication d’un billet intitulé « Auto-analyse, rapport au terrain et objectivation. Étudier un dispositif dont on a été bénéficiaire puis salarié de l’institution qui le met en œuvre » sur un site animé par les chercheurs de l’EHESS, octobre 2019, disponible en ligne: https://fbio.hypotheses.org/49