Jérémie THEROND

jeremie.therond[at]ehess.fr

Titre de la thèse :

Se subjectiver dans le cadre d’une globalisation en crise : le cas de la construction sociale des jeunes filles et de leur vulnérabilité au sud-togo entre tradition et modernité

Résumé de la thèse :

A partir de recherches antérieures portant particulièrement sur les jeunes filles mineures sorties de l’exploitation sexuelle à Lomé, ce projet de recherche se propose d’investiguer plus largement les processus par lesquels se subjectivisent les jeunes femmes (comprises entre l’adolescence et l’entrée dans l’âge adulte) au Sud-Togo tandis qu’elles sont prises entre une multitude de contradictions entre d’un côté des pratiques traditionnelles persistantes et de l’autre une transition à une globalisation vectrice d’émancipation et de vulnérabilité. L’objectif est de chercher à cerner les aspects locaux des nouvelles catégorisations qui entourent les jeunes femmes, leurs expériences et leur environnement pour s’insérer dans une anthropologie globale de la mondialisation. Il s’agit de mettre en exergue un modèle particulier de l’Humain dans la sous-région au cœur des débats contemporains du féminisme africain. Il est question de comprendre leurs expériences dans leur spécificité en permettant de penser celles-ci non plus dans un universalisme européen hégémonique mais dans le cadre d’un monde polycentrique qui produit de nouvelles conceptions de l’universalité, notamment en Afrique.

Directeurs de thèse et universités : Eva Illouz (EHESS Paris) et Hans Peter Hahn (Johann Wolfgang Goethe-Universität Frankfurt am Main)

Année de début de thèse : 2019

Page personnelle

Publication :

  • Jérémie Therond, « Penser la transgression en construisant l’interdit : le cas de l’exportation des droits de l’enfant comme possible vecteur de vulnérabilisation des jeunes filles au sein de la famille au Togo ». In : Lydie Bodiou, Frédéric Chauvaud et Marie-José Grihom (Dir) : Les liens saccagés : Comment parler des violences familiales ? Presses Universitaires de Rennes (A paraitre).