Susanne Beer

beer[at]cmb.hu-berlin.de

Titre de la thèse :
L’aide apportée aux persécutés juifs sous le national-socialisme de 1941 à 1945

Résumé de la thèse :
Cette thèse de doctorat est consacrée aux personnes qui ont aidé des juifs à échapper aux déportations et les ont ainsi sauvés d’une mort certaine dans un ghetto, un camp de travail ou d’extermination. Selon des estimations, sur le territoire du « Altreich » – c’est-à-dire de l’Allemagne dans ses frontières de 1937 –, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont œuvré activement pour permettre à des persécutés juifs de survivre dans la clandestinité. Depuis les années 1960, des études scientifiques s’interrogent sur les causes de ce comportement hors du commun. Bon nombre de travaux ont focalisé leur attention sur le courage et les traits de caractère spécifiques de personnes qui ont porté secours aux juifs. Le contexte social de l’aide a toutefois souvent été négligé. La présente étude inverse la perspective et centre son analyse sur les conditions sociales qui ont favorisé le comportement de certaines personnes plutôt que sur les caractéristiques de celles-ci. Pour ce faire, cette étude s’appuie sur la prosopographie. À partir des biographies d’une cinquantaine de personnes qui sont venues en aide à des juifs, elle analyse les relations sociales, les expériences antérieures et les habitudes qui ont contribué de manière déterminante à générer ces actes d’aide. Cette étude donne par ailleurs un aperçu des formes et de l’ampleur de l’aide apportée, examine les travaux de recherche existants sur le sujet et présente l’évolution de la mémoire publique relative aux Justes allemands de la fin des années 1940 à nos jours.

Directeurs de thèse et universités :
Michael Werner (EHESS Paris) et Harald Welzer (Univ. Flensburg)

Année de soutenance : 2016

Situation actuelle : coordinatrice de projet

Page personnelle