Thomas Le Gouge

thomas_legouge[at]hotmail.com

Titre de la thèse :
Schémas de cosmologie et géométrie de l’image médiévale

Résumé de la thèse :
La thèse est consacrée aux schémas et diagrammes illustrant traités scolastiques (commentaires du De caelo d’Aristote), manuels scientifiques (De sphaera de Sacrobosco et commentaires) et encyclopédies vernaculaires (Gossuin de Metz, L’Image du monde) entre le début du XIIIe et le courant du XVIe siècle. Elle s’appuie sur la réalisation d’un catalogue de certains schémas (en particulier les orbes concentriques des planètes et les preuves du géocentrisme), ambitieux par son extension chronologique et géographique (France, Angleterre, Italie, Allemagne). Ce catalogue entend donc donner une vue d’ensemble de l’évolution de certaines illustrations cosmologiques entre le XIIIe et le XVIe siècle en Europe.
La constitution de ce corpus jette un éclairage nouveau sur la connaissance des techniques de composition picturale entre la fin du Moyen Âge et la Renaissance. On met ainsi en évidence un certain nombre de règles sous-jacentes à la construction des illustrations scientifiques portant sur l’inscription de la figure (le corps, la Terre) dans un fond (le cadre, le ciel), la délimitation de la surface dessinée (pôles, horizon, latitudes), la récurrence de certains graphismes (O, T, X, Y), l’usage référentiel ou arbitraire de la couleur. On montre ensuite que ces règles jouent un rôle structurel dans la manière dont on élabore la géométrie d’une image (sculptée, peinte, dessinée) à l’époque où ces schémas ont été réalisés. Par là, on relativise l’importance des règles de perspective centrale, introduites seulement au XVe siècle.
À partir d’une analyse des images, on apporte ainsi une contribution à la manière dont on conçoit l’évidence d’un espace ou d’un lieu à la fin du Moyen Âge. Pour étayer ces hypothèses, on propose un commentaire des notions de locus et de situs à partir des traités d’Albert le Grand (Physica, De caelo, De natura loci).
Nos recherches s’inscrivent dans la méthode de l’analyse fonctionnelle (mise au point récente dans Bruno Haas, Die ikonischen Situationen, Paderborn, W. Fink, 2015).

Directeurs de thèse et universités :
Bruno Haas (TU Dresden) et Daniel Russo (Univ. de Bourgogne)

Année de début de thèse : 2014